Le Patchwork

 

Quelques exemples de techniques s’apparentant au patchwork

 

 

Le Sashiko
Au Japon, les tissus étaient étaient « réparés » avec des carrés de coton et un point de couture spécial, le Sashiko.
Ce point doit faire la taille d’un grain de riz sur l’endroit comme sur l’envers.
Une fois « réparé », le tissus est utilisé, assemblé et devient un Boro. Le terme Boro désigne donc les vêtements et toiles réalisés avec ces tissus.
Cet art fait partie du patrimoine culturel du Japon. Il est exposé dans des musées et il est régulièrement utilisé dans des défilés de couture.

 

 

Le Pojagis
En Corée, l’étoffe réalisée à partir de morceaux de tissu est appelée Bojagi ou Pojagis.
Ces pièces de tissus, souvent carrées, étaient réalisée avec des tissus très légers, souvent de la soie. Elles étaient utilisées pour envelopper et protéger des objets précieux , ou pour emballer des présents. Aujourd’hui, les Bojagi ou Pojagis sont essentiellement décoratifs.

 

 

Le Bai Jia Bei
Coutume provenant du nord de la Chine, le Bai Jia Bei est une une couverture en patchwork dont chaque carré de tissu provient de membres de la famille et de proches de la future mariée. Ils sont accompagnés des souhaits de bonheur et chance pour le bébé à venir. Selon la tradition, il faut 100 carrés provenant de 100 personnes. Le bébé sera ainsi protégé par la bienveillance de ces personnes.

 

Le patchwork à l’américaine
Le patchwork a été introduit par les colons anglais en Amérique. Au fil des ans, une nouvelle technqiue voit le jour. Au XIX siècle, on faisait aux Etats-Unis des patchworks pour commémorer des événements importants.
Les femmes, souvent en groupe, pouvaient mettre en commun leurs talents d’aiguille pour célébrer un événement dans leur famille, leur communauté villageoise et paroissiale, leur Etat.

 

 

Le quilting
C’est une technique de matelassage consistant à coudre du molleton ou de la ouatine en sandwich entre deux épaisseurs de tissu. Le tissu du dessus peut être un tissu simple ou un patchwork.

 

 

Le crazy patchwork
Cette techniques est différentes de toutes les autres car elle n’utilise pas de gabarit. Les morceaux de tissus ont une forme irrégulière, ils sont assemblés et piqués au hasard. Néanmoins, il se dégage une harmonie de la pièce réalisée.

mail phone ico-menu ico-close