La boîte à couture

Le matériel, les outils indispensables (liste non exhaustive … à compléter avec des conseils bienvenus !)

 

Le mètre ruban est un instrument de mesure qui est formée d’une règle graduée en cm (ou en inch). Souple, flexible, il peut mesurer les courbes de patrons, prendre nos mesures,  et peut s’enrouler. Les mètres ruban mesurent normalement 150 cm.                         
Les aiguilles à coudre servent à tous les travaux de couture. Elles sont numérotées de 1 à 10 suivant leurs diamètres, 10 étant le plus fin, et sont adaptées au tissu utilisé.
Il existe des aiguilles pour réaliser différents travaux : reprises, broderie, tapissier, matelassier, coudre les cuirs, les peaux … la forme et la longueur va alors être adaptée.       
Les épingles sont utilisées pour assembler les pièces avant de les coudre ensemble.   
La pelote à épingles permet de garder aiguilles et épingles à porter de main.    
L’épingle de sureté ou épingle à nourrice permet d’attacher ensemble des pièces de tissus d’une manière rapide et temporaire.      
La craie tailleur permet de tracer des repères provisoires sur le tissu, comme les pinces, le placement de poche, le placement de volants… etc. La marque s’enlève facilement. On peut également utiliser le crayon marqueur.      
Les ciseaux
Les ciseaux ne doivent absolument pas être utilisés pour couper autre chose que la couture pour ne pas ni les fausser, ni les émousser. Il est donc nécessaire d’avoir d’autres ciseaux pour découper le papier par exemple.Les ciseaux de lingères permettent de couper le fil, mais aussi des tissus peu épais, de l’élastique, du gros-grain, etc.… Ils sont indispensables pour les travaux courants.      
Les ciseaux de coupe ont des lames longues, pour couper le tissu sur une bonne longueur à chaque coup de ciseaux. L’une est pointue, l’autre est arrondie.         
Les ciseaux à cranter  Les deux lames sont taillées en zigzag pour couper le bord du tissu en « dents de scie », ce  qui permet de remplacer le surfilage. On ne peut pas les utiliser avec des tissus qui s’effilochent trop.        
Les ciseaux à broder qui ont des petites lames, courtes, pointues. Ces ciseaux sont également utilisés pour  ouvrir les boutonnières et découdre.          
Les ciseaux à boutonnières qui ont une petite vis empêchant la fermeture complète, idéal dans la coupe des boutonnières.      
Le découd vite est un outil très efficace pour ouvrir des boutonnières et défaire des coutures non voulues. Sa pointe arrive à s’introduire facilement dans des coins pas trop accessibles et à attraper les points avec facilité. La lame se situe entre les deux pointes. La pointe avec la boule sert à protéger le tissu.             
Le dé à coudre se porte au majeur de la main qui tient l’aiguille. Il y a un « poussoir » sur la partie supérieure et des poinçons évitant à l’aiguille de glisser. Son port n’est pas confortable, mais il permet d’éviter de se piquer, et procure une bonne aide pour pousser l’aiguille dans les tissus épais.           
Le fil à coudre est déterminé selon la couleur et la texture du tissu. On choisit un fil de moindre qualité pour le fil à bâtir. On s’en sert pour assembler.        
La roulette est utilisée pour transférer les marques du patron papier sur le tissu : pinces, poches, plis,  boutonnières,…etc                             
Le mannequin reprend les formes du corps permettant l’essayage des vêtements. Le mannequin est très utile pour les modèles de vêtements de couture sur mesure. En couture, le mannequin existe en différentes tailles ou en version réglable.            
La machine à coudre est une machine qui exécute mécaniquement les points de couture ; le principe de fonctionnement est de réunir deux fils, le fil supérieur enfilé dans l’aiguille, et le fil inférieur venant de la canette. La canette se loge sous la plaque-aiguille de la machine à coudre. Un pied presseur appelé « pied-de-biche » est utilisé pour maintenir le tissu lors de la couture. Il existe différents pieds-de-biche  pour des utilisations spécifiques : le pied universel pour point droit et le point zigzag, le pied-de-biche pour boutonnière, le pied-de-biche pour fermeture à glissière, le pied-de-biche pour ourlet invisible, le pied-de-biche brodeur, le pied-de-biche ourleur, pied-de-biche pour galon, le pied-de-biche à bâtir qui sert à la fois à bâtir à la machine et à exécuter des broderies décoratives, pied-de-biche pour coudre les grosses épaisseurs.           

Le meuble atelier couture

 

 

La colonne de rangement

 

 

 

La table atelier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le meuble atelier couture

 

 

 

www.auboi.com

 

Back to previous page